Contact / Accès

Chargement de la carte en cours...

Contact

Ville de Louviers
Hôtel de Ville - CS 10621
19 rue Pierre Mendès France
27406 Louviers Cedex

Tél. 02.32.09.58.58
Fax. 02.32.09.58.51

Contactez-nous

Vous êtes ici

Lancement des Villages

Publié le

On dévoile le panneau
LANCEMENT DES VILLAGES DANS LA VILLE

Discours de François-Xavier Priollaud
Maire de Louviers
Samedi 11 mars 2017

Madame la Vice-Présidente du Conseil départemental,
Monsieur le Président de la Caisse d’allocations familiales de l’Eure
Monsieur le Délégué du Préfet,
Mesdames et Messieurs les élus,
Mesdames et Messieurs habitants de Saint-Hildevert,
Mesdames et Messieurs,

Je suis particulièrement heureux que nous partagions cet après-midi ensemble, ici à Saint-Hildevert et tout à l’heure aux Grands Champs avec l’inauguration des Jardins Familiaux.

Pendant tellement longtemps, trop longtemps, Saint-Hildevert a été considéré comme le parent pauvre des quartiers de Louviers. Situé à la périphérie de la ville, certains pourraient dire en marge de Louviers. Et pourtant, il y a ici à Saint-Hildevert des habitants pleins d’énergie, pleins d’idées et de projets. Des habitants qui aiment leur ville ; qui ont envie de s’impliquer pour rendre la vie plus belle.

Je pense en particulier à l’un d’entre eux – il se reconnaîtra – qui se donne sans compter pour organiser la fête d’Halloween qui fait le plaisir des plus petits mais aussi des plus grands. Et je pourrais également évoquer la foire à tout, les repas partage et de tout ce qui met du baume au cœur dans une vie quotidienne qui n’est pas toujours facile.

Alors, je voudrais vous parler avec sincérité et vous dire que c’est ce que j’ai vu à Saint-Hilldevert, ces sourires sur les visages d’habitants profondément généreux qui m’a conduit à totalement repenser la politique de proximité de la municipalité.

Nous vivons dans une ville de 20 000 habitants. Louviers est la 3e ville du département de l’Eure en termes de population. Mais si je vous dis Pichou, Les Amoureux, Saint-Lubin, Les Oiseaux, Le Hamelet, Saint-Germain, Les Acacias, La Pommeraie, Maison Rouge, Maupassant, La Roquette… et beaucoup d’autres encore, vous constaterez comme moi que Louviers est une mosaïque de villages. Nous en avons recensé dix-huit. Vous constaterez comme moi qu’il existe un fort sentiment d’appartenance au territoire dans lequel on habite. J’irais même jusqu’à parler de fierté d’appartenance.

Alors, et c’est tout le pari de la nouvelle politique de démocratie locale et de proximité que la municipalité entend mettre en place, c’est de s’appuyer sur l’énergie et la créativité des habitants pour concrétiser des projets, développer de nouveaux réseaux de solidarité et d’entraide, replacer la dimension humaine au centre du jeu.

Voilà la philosophie générale des Villages dans la Ville. Louviers n’est pas en village, bien sûr ! Louviers est une grande ville avec des infrastructures et un rayonnement de dimension régionale. Et ce que nous avons entrepris avec des projets d’envergure qui commencent à sortir de terre est la manifestation la plus évidente que l’ambition retrouvée de notre ville, de son embellissement et de son attractivité.

Mais en parallèle, il nous faut savoir agir en proximité au bon niveau, à la bonne échelle. Et ce juste niveau, c’est celui des « Villages dans la ville », dont nous inaugurons aujourd’hui le premier ici, à Saint-Hildevert. Alors pour bien marquer physiquement l’existence des villages, un panneau dédié va être installé dans chacun des villages, à un emplacement visible du plus grand nombre. Nous dévoilerons dans ce panneau dans un instant et j’en remettrai les clés aux habitants.

Les « Villages dans la ville » poursuivent 3 objectifs :

  • Le premier, c’est une meilleure information des habitants Grâce au panneau d’affichage, installé dans chacun des villages, l’information se fera désormais au-plus près des habitants, à côté de chez eux. Combien de fois ai-je entendu : « Monsieur le Maire, c’est dommage, je n’étais pas au courant ; je ne savais pas ». Sur ce panneau, il y aura à la fois des informations municipales ; mais libre également aux habitants d’y afficher des petites annonces, des informations sur la vie locales, des échanges de service. L’idée est de passer d’un mode de communication exclusivement vertical - de la mairie aux habitants – à un mode de communication plus horizontal – directement entre les habitants eux-mêmes). Au-delà du panneau, un espace dédié sera réservé sur le site Internet de la ville.
  • Le deuxième objectif des villages, c’est une meilleure participation des habitants à la vie de la cité Ce que nous recherchons à travers les « villages dans la ville », c’est à susciter l’implication des habitants, les aider à concrétiser les projets qui leur tiennent à cœur. La municipalité entend être un facilitateur pour donner de la vie à ces villages. Les idées ne manquent pas ; les habitants fourmillent de projets mais ce qui manque souvent c’est la structure et le réseau pour passer de l’idée à une réalisation concrète. Nous allons nous appuyer sur les groupes d’habitants qui souhaitent s’investir. Le principe est que ces relais soient ouverts à tous les habitants qui le souhaitent. Une enveloppe budgétaire spécifique de 20 000 euros sera allouée dès cette année à la réalisation des premiers projets d’investissement proposés par les habitants. C’est la mise en œuvre à Louviers d’un premier budget participatif pour des investissements proposés par les habitants eux-mêmes !
  • Enfin, le troisième objectif des villages, c’est celui d’une plus grande solidarité et d’une plus grande humanité dans nos villes parfois anonymes. Le constat que je dresse à mi-mandat est qu’il est souvent difficile de toucher les habitants qui ne sont pas déjà dans des dispositifs municipaux ou des structures associatives. Beaucoup souffrent d’isolement ; beaucoup vivent dans la précarité. Certains n’osent pas parler de leurs difficultés. Des jeunes sont confrontés au décrochage scolaire sans qu’une aide appropriée puisse leur être apportée. A travers les « villages dans la ville », il s’agit aussi de mieux connaître nos citoyens et les difficultés auxquelles ils sont confrontés pour mieux y répondre. Nous devons nouer de nouveaux liens de solidarité et d’entre-aide ; et la bonne échelle pour le faire, en lien avec les services municipaux – les centre sociaux, le CCAS notamment – c’est justement celle des villages.

Mesdames et Messieurs,
Vous le voyez, cette nouvelle politique des villages dans la ville est exigeante. Nous pourrions nous donner bonne conscience en limitant notre action aux habitants aux réunions de quartier - certes nécessaires- mais auxquelles il faut le reconnaître, participent souvent les mêmes personnes. Mais nous souhaitons aller au-delà ; bien au-delà en instaurant cette relation directe et permanente avec les Lovériens, tous les Lovériens. C’est à Hafidha Ouadah, ajointe en charge de la vie des quartiers, que je confie cette mission de structurer et d’animer les villages dans la ville. Je veux remercier les services de la ville et toutes les personnes qui se sont pleinement mobilisées pour concrétiser ce projet des villages dans la ville.

Merci à Pascal Vidaillac, Marie-Françoise Blanc et Fatima Benmiloudi ;
Merci à Laurent James;
Merci aux services techniques de la ville : Alexandre Martin, Thierry Potel Merci enfin à l’entreprise Lesueur pour la réalisation du panneau d’affichage.

Mesdames et Messieurs,
Vous l’aurez compris, les Villages dans la ville, c’est une politique contre l’indifférence ambiante. C’est aussi un acte d’optimisme quand on observe la créativité, les talents, la richesse qui est celle des Lovériens.

Nous allons aujourd’hui dévoiler un panneau, puis planter un arbre pour inscrire notre démarche dans la durée et porter notre vers l’avenir.

Je vous remercie.