Contact / Accès

Chargement de la carte en cours...

Contact

Ville de Louviers
Hôtel de Ville - CS 10621
19 rue Pierre Mendès France
27406 Louviers Cedex

Tél. 02.32.09.58.58
Fax. 02.32.09.58.51

Contactez-nous

Vous êtes ici

Plan d’urgence pour Notre-Dame

Publié le

Façade de l'église Notre-DameRénovation de l'église Notre-Dame

Un important chantier va s’ouvrir autour de l’église Notre-Dame. L’édifice, joyau du patrimoine de Louviers, doit subir des travaux de rénovation, pour un montant total de près de dix millions d’euros.

En décembre, les services de la ville de Louviers ont été alertés par la société d’Études pour la conservation des monuments historiques, d’un risque de chute d’éléments sur la façade sud de l’église Notre-Dame. Immédiatement, la municipalité a fait établir un périmètre de sécurité autour des zones concernées et diligenté une expertise. L’objectif : trouver des solutions pérennes pour assurer la sécurité des passants et réaliser un diagnostic précis des moyens à mettre en œuvre pour sauvegarder et rénover le monument historique.

DES TRAVAUX DE MISE EN SÉCURITÉ

Le travail, confié à un cabinet spécialisé, a été effectué en lien avec le Comité église Notre-Dame, composé d’élus, de partenaires et de représentants d’associations. Vendredi 17 mars, les conclusions de l’étude ont été rendues.

Le diagnostic offre désormais à la municipalité une vision claire des travaux à programmer. Plusieurs interventions prioritaires ont été identifiées, comme le démontage et le stockage à l’abri des sept statues les plus endommagées, afin d’assurer leur préservation et la sécurité des passants. Le moisage des pièces de charpente du beffroi devra être réalisé et permettra de restituer le tintement des cloches. Les moises et parapets des sacristies et transepts devront également être remplacés.

UN VASTE PROGRAMME DE DIX MILLIONS D’EUROS

Les travaux de réhabilitation de l’église Notre-Dame pourraient s’étaler sur plus de dix ans. Les premières estimations font état d’un montant global de dix millions d’euros, finançables en partie par la Direction régionale des affaires culturelles. Ce plan global, intégrant des travaux de mise en sécurité, une rénovation de la structure et un embellissement, va permettre de protéger le monument, qui a subi, entre le XIIIe et le XXe siècle, de profondes modifications et plusieurs phases de réhabilitation. Une église, épargnée par les bombardements, qui reste l’une des plus belles du département.