Louviers et la municipalité

L’histoire

Eglise Notre-Dame de Louviers

Une ville en mouvement

Louviers, au cœur de la Normandie, est située à une heure de Paris et 30 minutes de Rouen. Elle compte près de 20 000 habitants.

Ville centre de la communauté d’agglomération Seine-Eure (70 000 habitants, 37 communes) elle se trouve au cœur d’un territoire particulièrement dynamique comprenant 16 zones d’activités économiques. Un territoire qui est le deuxième pôle d’emploi du département de l’Eure, avec 26 000 emplois dont 37 % sont industriels et 57,5 % tertiaires.

La ville compte 22 établissements scolaires et quatre crèches.

Cité drapière

Bâtie sur les bords d’une rivière, l’Eure, Louviers a toujours su tirer profit de son patrimoine naturel : l’eau. Grâce à elle, l’industrie textile s’y est développée au fil des siècles. Si bien qu’à la fin du XVIIIe siècle, elle employait plus de 5 700 ouvriers. 

La renommée des draps de Louviers – des draps fins – a largement dépassé nos frontières, jusqu’à ce que s’amorce le déclin de l’activité textile (accélération après 1945). La dernière page s’est tournée au début des années 2000 avec la fermeture de l’ultime industrie textile lovérienne : l’usine Audresset.

Les blessures de la Guerre

Louviers a payé un lourd tribut pendant la Seconde Guerre Mondiale : une grande partie du centre-ville a été détruite pendant les terribles bombardements de juin 1940. Seuls l’Hôtel de Ville et l’église Notre-Dame sont restés debout.

Les années qui suivront la fin de la Guerre seront principalement consacrées à la reconstruction mais une grande partie du patrimoine d’avant-guerre a disparu à jamais. C’est pourquoi l’architecture lovérienne est largement issue de l’après-Guerre. Louviers compte parmi les principales villes de la reconstruction en Normandie.