Louviers et la municipalité

Les tribunes politiques

Tribunes politiques

Paroles d’Élus

Chaque mois, un espace de libre expression est réservé aux groupes politiques représentés au conseil municipal.

Les groupes politiques s’expriment, dans les tribunes politiques, sous leur responsabilité dans le cadre des dispositions prévues par l’article L.2121-27-1 du code général des collectivités territoriales.

Unis pour Louviers (Majorité)

Ayant déclaré sa candidature aux prochaines élections, la majorité municipale a pris la décision de ne plus s’exprimer au travers de cette colonne jusqu’au scrutin des 15 et 22 mars 2020, et ce afin de ne pas utiliser le site internet de la ville comme outil de propagande électorale.

Bravo Louviers (Opposition)

En raison de la période électorale, et dans un souci d’égalité entre les candidats, le groupe Bravo Louviers ne publiera pas de contribution au journal municipal jusqu’aux prochaines élections.

Pour le groupe Bravo Louviers
Pascal HEBERT

Louviers Bleu Marine (Opposition)
Jacky VASSARD
Jacky VASSARD
Conseiller Municipal de l’opposition
Louviers Bleu Marine

Développement extravagant des logements : Le préfet refuse les lubies de la CASE et de Mr Priollaud.

En tant que conseiller municipal de Louviers, je m’inquiète des projets de constructions et d’artificialisation des sols de la commune et de l’agglomération.

En effet le plan local d’urbanisme adopté à la quasi-unanimité des élus de l’agglomération, et des représentants de Louviers, Mr Priollaud en tête, prévoit la construction de 5600 nouveaux logements en 10 ans dont 1300 sur la commune. Alors que l’agglomération ne compte que 70000 habitants et plus de 2000 logements vacants et qu’en Normandie le nombre de logements augmente 5 fois plus vite que la population, la CASE et Louviers poursuivent une trajectoire suicidaire.

Ces projets se feront au détriment des terres agricoles et espaces verts et la CASE bétonnera 37 hectares par an. Pourtant à Louviers les friches ou bâtiments à rénover pouvant accueillir habitants et activités économiques sont nombreux, les HLM mal attribués également. Cette lubie entrainera la dégradation de l’habitat existant faute de moyens pour l’entretenir et un effondrement du patrimoine immobilier.

Heureusement, le préfet de l’Eure a retoqué cette semaine ce plan et renvoyé Bernard Leroy, François-Xavier Priollaud et les élus de la CASE à leurs études, exigeant une réduction des projets et se disant prêt à attaquer la CASE au tribunal administratif.

Louviers Bleu Marine
Jacky VASSARD